Image default

Faire appel à un avocat pour faute médicale

Les préjudices obtenus à la suite d’une consultation, d’un traitement ou d’une intervention sont loin d’être anodins. Les études montrent qu’il y a 450 000 cas environ d’erreurs médicales par an en France. Ainsi, les patients ne sont pas à l’abri d’une faute médicale, même avec son médecin habituel. Heureusement, il est possible d’obtenir une compensation pour les préjudices engendrés par les professionnels de la santé. La législation sanctionne fortement les cabinets ou les établissements de soin qui ont causé du tort. Néanmoins, la procédure d’indemnisation est complexe et longue. Nombreuses sont les victimes qui ne savent pas comment faire pour engager la responsabilité du professionnel médical. C’est la raison pour laquelle il faut s’entourer par une équipe de professionnels au moment de se lancer dans la démarche.

Comment recevoir une indemnisation ?

À tout instant, un médecin peut réaliser une faute médicale lors de la prise en charge de son patient. Dans ce cas, la victime doit engager une procédure en vue d’obtenir un dédommagement. Le parcours n’est pas simple, d’où la nécessité de bien respecter la démarche malgré les traumatismes moraux et les dégâts corporels engendrés par le praticien. Avant toute chose, il faut choisir un avocat. L’idéal est de faire appel à un professionnel qui est spécialisé dans le domaine médical. Le choix de l’avocat est capital pour la suite du projet. Les victimes peuvent aujourd’hui trouver un spécialiste à travers une plateforme web. Bien évidemment, rien ne l’empêche de visiter directement le bureau de l’avocat faute médicale s’il se trouve à proximité de son domicile. La seconde étape concerne la récupération du dossier médical. Il renferme tous les éléments indispensables pour faire respecter les droits du patient. L’avocat ne pourra pas défendre la victime sans un dossier médical complet. Bien entendu, il arrive que l’établissement ou le professionnel refuse de donner le dossier afin de ralentir ou d’éviter l’action en justice. L’avocat va alors intervenir pour remédier à la situation. Si la prise de contact s’est déroulée en ligne, il faut prendre rendez-vous avec l’avocat faute médicale. L’occasion va permettre au client d’exposer sa situation et de fournir plusieurs amples informations sur l’affaire. L’expert écoute et prodigue des conseils à la victime afin de bien engager la responsabilité professionnelle médicale. Enfin, l’avocat développe une stratégie selon la faute médicale et la nature de préjudice. L’accompagnement d’un avocat spécialisé en erreur médicale garantit à la victime une indemnisation.

Les honoraires de l’avocat

Plusieurs éléments vont définir le tarif de l’avocat en charge du dossier. Vu que chaque cas est unique, le professionnel évalue ses honoraires selon le type d’erreur médicale et l’ampleur du préjudice. Afin d’obtenir une offre pas chère, il convient de demander plusieurs devis avant de confier le dossier à quelqu’un. Cependant, il n’est pas conseillé de fixer son choix sur un avocat en particulier à cause de son tarif uniquement. L’expérience et la qualité de son service devront aussi être prises en compte afin de recevoir une indemnisation rapidement. À noter que le principe de responsabilité médicale légal est inscrit dans la loi n° 2002-303 datant de 4 mars 2002.

Related posts

Avocat : en quoi est-il indispensable pour une entreprise ?

Tamby