Image default
Nature / Jardin

Elagage d’un végétal : astuces et conseils pour réussir cette opération

Notez cet article

Que les travaux d’élagage soient réalisés pour entretenir la santé du végétal ou qu’ils soient opérés afin de lui donner une certaine forme, vous devez maîtrisez quelques notions de base de la coupe de branches. Vous trouverez à travers cet article 6 astuces et conseils qui vous permettront de mener à bien cette opération complexe mais indispensable.

Priorisez votre sécurité et utilisez des outils adéquats

Tout d’abord, la première chose que vous devez savoir à propos de l’élagage d’un arbre, c’est que ce procédé est une opération très dangereuse. Elle nécessite une connaissance parfaite des techniques de coupe de branches pour éviter les accidents matériels et corporels. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir toutes les maîtriser et les appliquer, il est recommandé vivement de confier la tâche à un expert en la matière tel que cet élagueur dans le 29.

Si vous procédez vous-même à la coupe des branches de votre arbre, vous devez vous munir d’équipements de protection adaptés. Les équipements de base sont les pairs de gants en cuir, une combinaison et un casque de protection. Si vous devez monter sur l’arbre, sur une certaine hauteur, l’utilisation d’un harnais de sécurité est aussi indispensable. Dans tous les cas, n’utilisez jamais une échelle si vous devez utiliser une tronçonneuse. Cela peut être dangereux du fait que vous manquez d’appui une fois en hauteur.

Première étape : coupez les branches mortes ou malades

Lorsque vous commencez vos travaux d’élagage, la première étape consiste à enlever les bois morts et les branches malades du fait des parasites nuisibles ou des champignons. Enlevez également celle qui sont cassées. Veillez à les supprimer à leur base.

La nécessité de supprimer ces types de branches rejoignent l’idée de renforcer votre sécurité. Dans le cas où vous ne respectez pas cet ordre de priorité, vous risquerez de vous appuyer sur ces bois et de vous blesser sérieusement.

Deuxième étape : enlevez les bois qui se croisent

La présence de bois qui se croisent favorise les maladies puisqu’au fil du temps, les frottements entre deux ou plusieurs branches blessent le végétal. D’habitude, les blessures sont soit inaccessibles, soit cachés dans par les feuilles. La plaie qui en résulterait du contact entre les branches ne sera alors pas soignée et risquerait de s’infecter plus tard.

De ce fait, profitez de la réalisation de travaux d’élagage pour couper les branches qui se croisent. Cela ne fera que renforcer la santé de votre végétal.

Troisième étape : désinfectez les plaies

Quelle que soit la raison de la taille de l’arbre et quelle que soit la saison au cours de laquelle vous procédez à l’élagage de celui-ci, vous devez savoir que la taille provoque des plaies. Une fois le tronc blessé, des maladies peuvent attaquer l’arbre, notamment les champignons.

Pour limiter les risques, il est indispensable que vous nettoyiez les plaies et que vous les protégez en les couvrant de mastic. Vous pouvez en fabriquer chez vous en mixant l’eau de pluie à de l’argile et des cendres de bois. Vous pouvez aussi vous en procurer auprès de magasins spécialisés. Vous pouvez également utiliser du goudron de pin de Norvège.

L’utilisation de bombe aérosol fongicide est également une option qui s’offre à vous toutefois, l’efficacité de celle-ci est encore discutable.

Utilisez des outils aiguisés

Si vous voulez obtenir des coupes franches et régulières, il est nécessaire de bien aiguiser vos outils, que ce soit l’élagueuse ou le sécateur. L’utilisation de matériels bien préparés est un des moyens qui permet de limiter les risques d’infection tout en soignant l’esthétique de l’arbre une fois que les travaux soient terminés.

Related posts

Élagage et émondage : quelle différence ?

Tamby