Image default

Air France a réalisé son premier vol long-courrier avec de l’huile de cuisson recyclée

Le 20 mai 2021, Air France a relié pour la première fois l’aéroport de Paris-Orly à celui de Montréal avec un avion utilisant de l’huile de cuisson mélangé à du kérosène comme carburant. Une piste intéressante qui pourrait sauver l’aviation touristique dans les années à venir, mais qui coûte encore trop cher.

Une grande avancée pour le secteur de l’aviation

Le secteur de l’aviation est en crise et ce n’est pas un secret. D’abord, la pandémie a imposé un arrêt brutal et inattendu de l’activité. Ensuite, et surtout, la question écologique et le problème de la rareté des carburants semblent condamner le secteur à disparaître dans quelques décennies. Alors, le fait qu’Air France réalise son premier long courrier avec uniquement de l’huile de cuisson dans les réservoirs est une grande avancée pour le secteur.

Les investisseurs ne s’y sont pas trompés. Les réactions ont été immédiatement favorables pour Air France qui a vu son action bondir. Les particuliers aussi ont pu profiter de la situation en investissant rapidement sur des plateformes en ligne. Certains ont même découvert ce système d’investissement à cette occasion et en ont profité pour en savoir plus sur le sujet.

Un carburant vraiment écologique ?

Les agrocarburants sont moins polluants et pourraient pallier la disparition progressive du pétrole comme ressource principale à nos besoins de locomotion. L’avion qui a relié Paris à Montréal a pu profiter d’un agrocarburant particulièrement performant. Il est composé de déchets comme l’huile de cuisson, de graisse animale, de sucres et de certaines algues. Cependant, tous ces éléments ne représentent que 16 % du carburant. Le reste, c’est toujours du kérosène.

Surtout, il n’est pas vraiment dit qu’un tel carburant soit plus écologique. D’abord, parce que sa combustion reste très polluante puisqu’il contient des huiles. Ensuite, parce que la graisse animale qu’il contient est issue de l’élevage intensif, une activité beaucoup plus polluante que toute l’aviation de tourisme réunie.

Un carburant innovant, mais encore cher

Malgré tout, ce carburant est une des pistes envisagées par Total pour vaincre la dépendance du secteur de l’aviation au pétrole. Pour le moment, il est encore trop cher pour être vraiment intéressant, mais il représente l’une des meilleures solutions en la matière.

Cependant, ce n’est pas non plus une invention tout à fait récente. Les agrocarburants existent depuis longtemps, mais n’ont jamais été exploités à cause des inconvénients que nous venons de citer. Des vols entre Paris et Toulouse avaient déjà utilisé ce type de carburant entre 2014 et 2016. Ce n’est donc pas tout à fait nouveau, mais c’est un premier vol international pour Air France.

Autres articles

Qu’est-ce que les matières valorisables ?

administrateur

Comment faire des économies d’énergie ?

Tamby